La Réflexologie

Il existe divers types de réflexologie, mais qu’elle soit plantaire, palmaire, auriculaire,… (et il en existe bien d’autres), leurs différences viennent principalement de la technique utilisée, du besoin de la personne et de leur ancienneté.

 

Aujourd’hui, de plus en plus, les personnes sont à la recherche d’un bien-être, ou d’un mieux-être, de retrouver un équilibre de vie. Pour cela, elles cherchent à renouer avec les pratiques ancestrales, qui sont dites plus naturelles et qui existent depuis des millénaires.

 

Depuis quelques années, la réflexologie n’est plus considérée comme un simple massage des pieds mais vraiment comme une technique à part entière.

 

Principe

Le principe de la réflexologie est que nous retrouvons sur certaines zones du corps (pieds, mains oreilles, visage,…) une représentation miniature du corps tout entier, ce sont ce qu’on appelle des « zones réflexes ». On les appelle ainsi car elles ont une action à distance sur l’organe ou partie du corps associé.

Lors d’une séance de réflexologie, on cherche à soulager la personne (prise en compte de la personne, relation corps-esprit) en traitant les déséquilibres par des pressions manuelles sur les zones réflexes, mais aussi en tenant compte du principe des 5 éléments de la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

 

Aujourd’hui on utilise la réflexologie principalement dans la prévention, lors d’une prise en charge de la personne (perte de poids avec alimentation équilibrée,…) ou en complément d’un traitement médical afin de mieux le supporter. 

En stimulant les zones réflexes, on renforce ou disperse l’énergie nécessaire pour le bon fonctionnement de l’organe et du corps (selon les principes de la MTC)

Généralement la réflexologie est pratiquée uniquement avec la pression des doigts, mais dans certains cas, des petits instruments sont utilisés pour un toucher plus précis, plus fort ou plus spécifique.

 

La réflexologie ne remplace en aucun cas un traitement de médecine conventionnelle, ni un suivi médical. Le réflexologue n’est pas médecin, il ne peut, ni doit aucunement poser de diagnostic, ni donner de traitement et en aucun cas il peut vous demander d’arrêter un traitement.

 

En revanche, déontologiquement, le réflexologue a le devoir du secret professionnel.

La Réflexologie Plantaire

Représentation simplifiée du corps dans les pieds

La réflexologie a pour but d’activer le processus d’auto-guérison du corps. Partant du principe que le corps est représenté en miniature sur les pieds, on stimule manuellement les zones réflexes de chaque organe ou fonction du corps.

Un peu d’histoire

La réflexologie plantaire est une discipline millénaire pratiquée dans la Chine ancienne.  Les Chinois ont toujours accordé au pied une place importante dans le corps humain. D’ailleurs, l’étymologie du mot « pied » signifie pour eux « partie du corps qui sauvegarde la santé ».

 

La civilisation ancestrale égyptienne connaissait également cette médecine traditionnelle. Une fresque retrouvée dans la tombe du médecin Ankmahor, datant de 2 300 avant notre ère, représentait déjà des personnages manipulant des pieds.

En Occident, il faudra attendre 1913 pour que le docteur William Fitzgerald introduise la réflexologie. Il découvre que la pression de certains points du pied a des répercussions sur des zones précises du corps. Partant de ce constat, il établit le concept de “théorie des zones” et divise le corps en dix zones d’énergie.

Son assistante, Eunice Ingham, a amélioré et vulgarisé sa théorie. Elle est l’auteure du premier traité de réflexologie moderne, dans lequel elle établit une cartographie détaillée des pieds.

Réflexologie Palmaire

Tout comme la réflexologie plantaire, la réflexologie palmaire se base sur la stimulation des points réflexes, partant du principe que les mains sont le reflet du corps humain.
La réflexologie palmaire est plus douce que la plantaire, elle est idéale pour les personnes faibles, en post opératoire, personnes âgées…

Réflexologie Auriculaire

 

La réflexologie auriculaire joue un rôle préventif et curatif. Elle permet un auto-traitement simple et efficace.

Son efficacité dépend de l’état général de la personne. Plus le problème est récent, plus la méthode est efficace, et elle va aussi dépendre de l’état général de la personne et des traitements qu’elle prend.

Grâce à cette méthode on pourra trouver un soulagement quasi instantané de la douleur, particulièrement pour :

  • les douleurs vertébrales
  • les douleurs des entorses, tendinites, inflammations musculaires et tendineuses… (elle est particulièrement efficace pour toutes les algies rhumatismales et post-traumatiques)
  • les problèmes d’allergies
  • la maladie de Raynaud et les problèmes circulatoires.
IMG_20190501_202202
Oreille d'enfant avec Magrin

Un peu d’histoire

L’origine de la réflexologie auriculaire est très ancienne. En Chine, on y trouve des références datant de  2500 av. J.C. Elle fut aussi utilisée en Egypte ancienne, notamment pour la contraception féminine. En Grèce, Hippocrate la mentionne dans plusieurs de ses écrits.

Le port d’un anneau de l’oreille des pirates n’était pas qu’esthétique. L’oreille était percée sur la zone de l’œil côté œil directeur, pour améliorer la vue des pirates.

Ce n’est que dans les années 50, et grâce aux travaux et écrits du médecin généraliste Paul Nogier, que cette technique a vu le jour en France (les Chinois lui reconnaissent même la paternité de la méthode et c’est sa cartographie qui est aujourd’hui utilisée).

Matériel Utilisé

Réflexologie Plantaire & Palmaire

90% de massages se font avec les mains et du liniment, pour certains protocoles bien spécifiques ou certains cas, j’utilise des bâtons de massage.

Réflexologie Auriculaire

Détection

Pour la recherche de points réflexes à traiter en réflexologie auriculaire, j’utilise un palpeur à pression à ressort, un palpeur à pression fixe et/ou un appareil à détection électrique.

Stimulation

 

Pour la stimulation des points réflexes, j’utilise :

  • Magrins : petites billes métalliques collées à l’aide d’un pansement.
  • Graines de Vacaria ; graine naturelle de fleur. Sans vertus thérapeutiques mais qui correspond à la dimension des points réflexes.
  • Moxa : Bâtonnet d’armoise, ressemblant à de l’encens. Une fois allumé, il est approché à quelques millimètres de la peau (et donc des points réflexes à stimuler, il a des effets comparables à ceux de l’acupuncture).